la Ville-Donnio
Eudon de Porhoët, époux de Berthe de Bretagne et frère d’Alain de Rohan, fit en 1149 une donation aux bénédictins. En voici le début, tel que transcrit et traduit du latin par Louis Turmel : "Sachent tous, tant présents qu’à venir, que moi, comte Eudon, j’ai donné et concédé en aumône, pour l’amour de Dieu et l’honneur de la Sainte et Glorieuse Marie, toujours Vierge, et de tous les saints, afin d’être tenus par un abbé, pour mon âme, de mon père, de ma mère et de tous mes ancêtres, à l’effet d’y construire une abbaye, toute ma terre de Donio [totam terram meam de Donio, tam in plano quam in bosco], tant en plaine que sous bois"... Suit la liste d’autres terres, dont celle de Lanthénac, futur siège de l’abbaye en question.

L'habitat y remonte au moins à l'époque gauloise (voir à la Millière).

Le nom de famille Donnio est composé d’un radical vieux-breton don, dun, d’un celtique dumno, monde, et du suffixe -io(u). Voir aussi les noms en 'Ville'.