Truguez
Citons tout d’abord Gw. le Menn : "Tn- a évolué en tr- ou ten-, d’où le moyen-breton tnou ‘vallée’, qui a donné traoñ ou teno(u) (...) Comparer Tranvo(u)ez, Traonouez, Traouez, anciennement écrit Trougouez (1542), Trangouez (1661), qu’il faut traduire par ‘vallée du ruisseau’ (breton gwazh = ruisseau, moyen-breton = (g)oeth au treizième siècle)".

Il ne fait pas de doute que Truguez est bien la vallée du ruisseau. Le rapprochement avec la forme citée Trouguez de 1542 parle assez en ce sens. La topographie du lieu le confirme, le Larhon coulant en contrebas. De plus, la graphie la plus ancienne que j’ai relevée sur un acte de baptême de 1649, Treuguet, garde le t final du moyen-breton que Gw. le Menn date du XIIIème siècle. Tru, le premier élément, est donc commun à Truguez et à Ténoquével (voir à ce nom).

Ce nom est du reste extrêmement répandu sous diverses variantes dans toute la Basse-Bretagne. Pour s’en tenir au seul Trégor, les graphies Traou Oas, Traou Woas, ou Traou ar Woas se montrent à Pédernec, Plouaret, Plouzelambre, Trévou-Treguignec, Plouec-du-Trieux, Minihi-Tréguier, le Vieux-Marché, Trédarzec, etc.