la Tourelle
Telle ou telle partie d’un manoir ou d’un château était fréquemment employée à l’époque féodale pour désigner symboliquement l’ensemble du bâtiment ou de la fortification. Une tour étant un élément particulièrement frappant dans le paysage, le mot ou l’un de ses dérivés se retrouve souvent en toponymie avec cet usage.

La Tourelle témoigne donc peut-être de l’ancien château de la Beslière voisine (voir à ce nom). Ainsi le manoir de Basse-Ardenne (voir à Calouet) s’est ensuite nommé la Tourelle car seule la tourelle en subsistait avant qu’il ne disparaisse tout-à-fait.

Il semble que la Tourelle ait été quelquefois employé pour le Bois de la Beslière. Le recensement de 1848 connaît pourtant et l’un et l’autre. La carte de Cassini, qui ignore la Tourelle, situe cependant le Bois de la Beliere au sud de la Porte au Marché. Mais elle est souvent imprécise.