Village du Tanoué

Un soir d'hiver est accueilli dans une maison d'apparence, un jeune mendiant.
Des indiscrétions font naître des soupçons, et l'enfant, questionné, avoue qu'il a
été envoyé par des voleurs pour ouvrir les portes au milieu de la nuit.
Aussitôt l'enfant est mis en lieu sûr, les hommes du village sont appelés et cachés
dans une pièce au fond de la cuisine. Ä l'heure convenue les brigands arrivent
et sont accueillis par le maître de céans qui les invite à boire et à manger.
Ä peine sont-ils assis que ceux du village les assaillent.
Un combat s'engage et l'un des voleurs est tué. Les autres s'enfuient.


La période la Ligue a été marquée par de nombreuses exactions, tant civiles que militaires, dont la tradition populaire a longtemps gardé la mémoire. L'épisode narré ci-dessus a été retrouvé dans "de vieilles chroniques" par le chanoine le Texier (cf. fonds D. Alexis aux Archives Départementales).

Voir aussi au Bourgeon.

[RETOUR]