le Rocher
Nul ne sait plus quel roche a donné son à l’endroit, ni ce qu’elle avait de remarquable. Peut-être un ancien mégalithe, comme aux tumulus du Rocher près d’Auray (56) au tumulus de la Roche à Donges (44). Remarquons que ce toponyme est plus fréquent tant en français qu’en breton, et qu’il peut s’agir d’une traduction. C’est l’origine de deux noms connus de tous : Rohan (nom de famille illustre et ville en 56), pour roc’han, diminutif de roc’h, roche, rocher, et Robien à St-Brieuc (22), pour Roc’h bihan, petit rocher.

Loudéac aussi a le Petit Rocher à côté du Rocher. Beaucoup moins connu des Loudéaciens, il semble avoir été engendré suivant le même processus qui donne le Petit- et le Grand-Callouet à partir de Callouet plutôt que de représenter un autre rocher.