la Rabine
La descente de la Rabine a été réalisée vers 1820. Ce bois en bordure de la route de Trévé était autrefois partagé en deux parcelles nommées le clos des Saints et le pré des Saints. C’est là qu’on situait traditionnellement la première église de Loudéac à St-Bugan. Une chapelle y existait encore au XVIIème siècle.

Une rabine désigne une allée bordée d’arbres.

À noter que le Violon en Cadélac s’appelait autrefois la Rabine.