la Pérouse
Quelquefois orthographié Peyrous(s)e, les recensements en connaissent deux sur Loudéac : le premier, au nord, près de la Fourchette, et le second, au sud, avant la Ville-Hoyeux.

De même sens que perrière, pérouse vient du latin petra, pierre, et du suffixe -osa. On en trouve plusieurs exemples en Haute-Bretagne, soit seule comme à St-Igneuc (22), soit en composition comme dans le Pont Péroux à Planguénoual (22) ou le Gué Péroux à Lanfains (22).

Voir aussi à Callouët, au Parc et à Pérée.