le Moulin de la Motte
Seul un acte de baptême du 24 Janvier 1650 mentionne ce nom sur la paroisse de Loudéac ; c’est la demeure du parrain. Il ne peut s’agir que du moulin de la Ville-Audrain, à propos de laquelle un lieu-dit la motte est cité par ailleurs (voir à l’entrée la Ville-Audrain).

C’est vers l’an mil que les mottes sont apparues, éminences naturelles ou de terre rapportée en forme de tronc de cône, enceintes d’un fossé, points de résistance contre l’ennemi ou d’accueil des populations voisines en cas de conflit.