Larlan
Si Larlan est en St-Gonnéry (56), le moulin de Larlan lui se trouve bien en Loudéac (voir à Moulins).

Larlan provient selon A. Deshayes [*] du breton arlann, abord de lande (parfois communale), formé du préfixe ar, devant et lann, lande, avec agglutination de l'article français élidé. C'est ainsi que Larlan en Elliant (29) se notait Narlan en 1707, avec l'article breton an réduit à 'n. Le même terme explique Lein-Arlan et Traou-Arlan en Plouézec (22), Loch-ar-Lann à Kergloff (29) et Penarlan à Ouessant (29), id. en 1755.
[* Dictionnaire des noms de lieux bretons, Albert Deshayes, ArMen 1999]

Cependant la présence d'un cours d'eau soulève l'hypothèse d'un composé à partir de glann, rive, bord, et/ou de la racine ar, cours d’eau, étudiée à l'article sur le Larhon. Ce qui semble conforté par un arrêté du Conseil de District de Loudéac du 20 Nivôse an II citant un moulin d’Harland en paroisse de Plessala : s'agit-il aussi d'un moulin à eau ? Notons qu'un autre arrêté du même Conseil en date du 24 Prairial an II mentionne l’arrestation d’un suspect, "le citoyen Larlan en la maison de Larlan en la commune de Laurenan".