la Lande aux Eaux
Une distinction doit être établie au sujet des landes. Le même terme désigne deux notions totalement différentes : des terres en repos et des zones uniquement vouées au pacage, aussi connues sous le nom de gallois. Les deux significations se retrouvent à Loudéac, la seconde s’appliquant aux landes en bordure de la forêt, dont la Lande aux Eaux et la Lande-Glochet.

Son orthographe a suivi l’histoire mouvementée qui part du latin aqua pour aboutir au français eau, avec quelques vicissitudes graphiques qui font dire à Victor-Marie le Bris en 1905 : "Il paraît que l’on dit aussi la lande aux Œuvres, je ne sais pourquoi". Le lieu est même désigné par l’expression la lande aux Œux en 1649 ! La carte de Cassini offre plus sagement la Lande es Euves.