la Fontaine-es-Garel
Il n’a pas été facile de choisir une forme particulière pour transcrire ce lieu-dit : on trouve aussi écrit la Fontaine Garay, ou Harel, ou même Gazé - toutes sans es donc, ainsi qu’une forme orale la Fontaine égarée... Garel est la forme authentique : c’est un nom de famille assez courant qui apparaît aussi à la Porte Garel en la Roche-Bernard (56), à la Hauté Garel sur les bords de l’Oust aux Fougerets (56), ou encore à la Ville Garel en Hénon (22). L’affirmation de l’Atlas commenté de la Forêt de Loudéac suivant laquelle "effectivement il y eut là une fontaine près de laquelle demeurait un nommé Garrec ou Goret " laisse pantois : elle ne peut être basée sur aucune source écrite et la distance entre les deux noms cités laisse assez de place pour la graphie Garel ou ses variantes attestées.

Trois possibilités pour l’origine du nom :

1 - En breton, ar gaerell signifie la belette. L’onomastique bretonne est particulièrement riche en noms d’animaux : un auteur en a relevé presque une centaine, et il n’est pas toujours facile de deviner ce qui a pu motiver l’attribution de tel ou tel surnom animal à quelqu’un. Parmi les plus connus, citons le Louarn, le renard, le Ble(i)(z), le loup, Caro, le cerf, le Maout, le bélier, etc. Cette hypothèse reste fragile.

2 - Un nom de famille français Garel qui semble dériver d’un ancien garer, endroit où l’on mettait les troupeaux à l’abri, parc à bestiaux.

3 - Une variante de Carel.