Beauval
Ce type de nom bien français, tant par la langue que par l’esprit, ne s’est imposé que tardivement en Bretagne. Il s’agit évidemment du Beau Val. C’est d’ailleurs ainsi que ce nom de village s’écrivait autrefois : "demeurant au Beau Val" (registre paroissial du 16 Septembre 1649). Mais déjà la carte de Cassini l’écrit en un mot.

La métairie de Beauval fut vendue au XVIIème siècle à une Dame le Ray pour 2800 livres.
Voir aussi à l'article sur les moulins.