Beausoleil
Voilà encore, voilà un toponyme qui n'évoque plus rien à nos contemporains. Et pourtant il y avait autrefois trois Beausoleil à Loudéac !

Le premier était situé sur la route de Rennes à la hauteur de la Finvalle. "Beausoleil, vulgairement la Faimvale" écrivait le recteur le Bris au début de ce siècle, parlant de notre Finvalle contemporaine. Le même lieu est encore cité en 1792 à propos d’un certain Jean le Bigot de Beausoleil. On peut d’ailleurs sans doute rapprocher ce patronyme du tout proche Pont-ès-Bigots (voir à ce nom).

Des murs en ruine, à l’orée de la forêt, signalent encore le second. Proche de Launay-Bergault, il apparaissait dans les registres comme Beausoleil (nord).

Quant au troisième Beausoleil, il est encore connu en gallo sous le nom de Bois Souré - soleil en cette langue, et en français comme le Bois Soleil ! Je n’ai vu ce nom de Beausoleil (sud) que dans les registres paroissiaux et sur le cadastre napoléonien - ce qui m’a permis de le situer avec précision. Cette ancienne lande était aussi connue au XIXème siècle sous le nom de Bois Gautier, d’après le nom d’un propriétaire. Voir aussi à Bois-Taillant.

Mais comment a-t’on pu passer de Beau à Bois ?... La confusion vient du fait qu’un terme latin boscum (bois) est à la base de nombreux noms de lieux en Haute-Bretagne, souvent réduit en Bo-et quelquefois déformé en Beau. La présence d’un bois près de ce Beausoleil a donc été un facteur décisif pour passer du Beau à Bois. Et c’est ainsi qu’il y a de cela quelques années Beausoleil fut rebaptisé Bois-Soleil (voir encore un lieu-dit Beau-Cartel en Quinténic qui s’écrivait Bosc-Garetel au XIIIème).